Le porteur de fleurs

Le porteur de fleurs de Mykonos de Janick Lederlé (1962)

Tableau Le porteur de fleurs de Mykonos

Genèse du Porteur de fleurs :

« Peignant dans une ruelle toute blanche de Mykonos, sous un soleil brûlant, une fleur de bougainvilliers tombe sur ma feuille de papier. Je vois alors un magnifique garçon portant sur l’épaule un grand panier rempli de fleurs. Il m’offrit cette fleur en signe de bienvenue ( kalimera sas) sur son île, à l’époque non envahie par les touristes ».

La première lithographie de notre artiste peintre contemporain :

« Quelques années plus tard, je fus contacté par Monsieur Jean Louis Amar, qui créait « Terre des Arts« , sa galerie d’art, de peinture et de lithographie. C’est par un tableau exposé dans le salon de mes amis les Lugenbuhl qu’une représentante de  Terre des Arts repéra mon nom. Rapidement, Jean Louis Amar qui n’avait pas encore de bureau, me convoqua sur les quais de la seine, il se mit sur le trottoir devant ses représentantes commerciales et aligna tous mes tableaux afin de sélectionner ceux qu’il souhaitait promouvoir. Il se décida à choisir quelques aquarelles dont celle ci. Le porteur de fleurs fut exécuté à l’atelier Jacques Mourlot par le lithographe Yves Melcher et moi-même ».

Le porteur de Fleurs a été la première lithographie de Janick Lederle, éditée à la demande de la Galerie Terre des Arts, suivi d’une grande série de 63 lithographies de 1983 à 2008. Les thèmes de la danse et des ballets du marquis de Cuervas à l’opéra, et des ballets internationaux : Russes, hongrois, d’Amérique latine, péruviens et africains; ainsi que l’évocation du désert du Maroc, de la Grèce et autres pays de soleil.

Leave a Comment

Boutons Paypal par Blog Expert